Régime cétogène, insuline et anabolisants

Pourquoi le régime cétogène est probablement une fausse bonne idée, surtout pour les sportifs

Une mouvance diététique est née il y a quelques années afin de faire la guerre aux glucides, considérés comme les grands responsables de la pandémie d’obésité et de diabète de type II. De là sont nés différents courants, allant du low carbs – dont je fais partie – au régime cétogène, promouvant la suppression complète des glucides au profit des lipides, bien meilleurs pour la santé.

Pourtant, la suppression totale des glucides n’est pas une solution sur le long terme et peut apporter plus de problèmes que de solutions, notamment pour les plus sportifs d'entre nous.

Voyons pourquoi.

Covid-19, confinement et dominos

Pourquoi le confinement est contre-productif pour la santé

Le confinement a été la réponse de la plupart des pays face à la menace du Covid-19. Confinement imposé le temps de trouver un vaccin.

Mais ce confinement ne fera qu'empirer la situation parce que nous avons fermé tous les lieux considérés comme des foyers potentiels… et nous avons malencontreusement provoqué un effet domino que ni le confinement ni le vaccin ne pourront empêcher.

Pire : ils ne feront que l'aggraver.

Toujours affamé ? Préparer ses repas à l'avance

Comment la préparation des repas permet de limiter la faim

Nous avons vu comment le jeûne permet de reprendre le contrôle sur la satiété. Mais ce n'est pas le seul facteur permetttant de reprendre le contrôle; il en existe d'autres.

Un autre facteur essentiel est la préparation des repas. En effet, préparer ses propres repas permet de contrôler sa faim.

Voyons comment cela fonctionne pour en tirer une nouvelle discipline simple et efficace.

L'obésité : avant et après

Les retours d'expériences

J’ai commencé le sport de haut niveau vers 19 ans et je n’ai pas arrêté depuis.

Durant toutes ces années, j’ai travaillé avec d’autres athlètes dont certains étaient d’anciens obèses. J’en ai profité pour leur poser des questions à propos d’eux, d’avant, d’après…

Si je me permets de publier leurs expériences c'est parce que les réponses étaient toutes consistantes et à l'unanimité.

Et voici ce qu’ils – environ 25 personnes des deux sexes – m’ont répondu.